Nous avons été accueillis à Mains d’œuvre (Ici) pour Corpus Barnum Fabrica#2 en février 2018. Nous avons créé une performance de 35 minutes autour d’une population particulière, « les disgracieux ». Ceux qui sont trop laids, trop malades ou trop pauvres pour faire partie des élus admis à entrer au Panthéon de la Beauté.

Dans un contexte d’eugénisme néo libéral, de beauté standardisée, de culte de la performance, nous avons suivons des figures qui se cognent aux portes d’un monde qui les refuse. Prêts a tout pour être choisis, ils espèrent l’opération comme un miracle.

Nous avons découvert des personnages en quête d’un Eldorado de la chair, prêts à tout pour recevoir l’Opération qui viendrait les délivrer d’eux-mêmes.